Langue

Une fondation privée anglaise s’attaque au problème de la mortalité des abeilles

Le Wellcome Trust, une fondation privée anglaise, a retenu neuf programmes de recherche apicole qui vont bénéficier d’un important support financier. Cette initiative avait été annoncée en 2009, les choses avancent et les projets sont maintenant sélectionnés.

Le budget alloué est de 10 millions de livres sterling (12 millions d’euros) sur trois ans. Ce budget vient en fait compléter les budgets des laboratoires de recherche, le plus souvent étatiques.

Une fois de plus, l’enjeu n’est pas la production de miel mais bien la pollinisation des plantes sauvages et cultivées. Toutes les ‘bees’ sont concernées. C’est-à-dire toutes les abeilles au sens large, il en existe 1000 espèces en France dont la plus connue est le bourdon (c’est une abeille). Toutes ces ‘bees’ participent à la pollinisation et méritent notre attention, même si l’abeille domestique, apis mellifera, est très certainement le pollinisateur le plus efficace.

2010-06-27 

C’est un très bel effort, bravo! Mais chacun sait que cela ne suffira pas et il est hors de question d’attendre que les autres trouvent la solutions aux problèmes que nous partageons.

C’est pour Bee my Friend un encouragement à prolonger nos efforts afin de motiver d’autres fondations philanthropiques à participer à des opérations de ce genre. Tous les états devraient participer à l’effort nécessaire et tous les laboratoires doivent échanger afin que ce problème planétaire trouve une solution qui dépasse les frontières.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>